Accueil La Capoeira Maculelê

Maculelê, la danse des bâtons

Le Maculelê est une danse afro-brésilienne ou les danseurs se regroupent dans un cercle(roda de Maculelê) avec un ou plusieurs atabaques placés à l'entrée du cercle. Chaque danseur brandit une paire de bâtons (traditionnellement faits à partir de biriba du brésil) appelée grimas.

Les bâtons mesurent en général 50 à 60 cm de long pour 3cm de diamètre.

La dance est rythmée par un "maitre" ou lorsque celui ci chante, les danseurs dans le cercle répondent en chantant les chœurs des chansons.

Au signal donné par le maitre, deux personnes entrent dans le cercle et jouent au rythme de l'atabaque. Sur les 3 premiers temps, elles effectuent des mouvements athlétiques et acrobatique tout en frappant sur leur bâtons et sur le quatrième les deux joueurs tapent sur un bâton de leur partenaire au dessus de leurs têtes.

Les chants, accompagnant le rythme de l'atabaque, évoquent le travail dans les plantations de canne à sucre et célèbrent l'abolition.

Lors de certaines manifestations, démonstrations et baptêmes, la dance Maculelê peut être jouée avec des machettes, poignards, coutelas... à la place des bâtons. On retrouve également des hommes et femmes avec le corps peints et même des cracheurs de feu. Cependant, ce style est en général réservé aux seuls maitres et élèves gradués. Il impressionne par le bruit des lames et les étincelles produites lorsque les lames entre en contact les unes des autres.

Maculelê et capoeira

C'est en 1943, que Paulinio Aluisio de Andrade, connu sous l'appellation de "Popó do Maculelê" forma un modeste groupe avec ses fils, petits-fils et autres noirs de la rue da Linha pour leur apprendre la danse du Maculelê. C'est comme ça qu'il forma un club, connu sous le nom de "Conjunto de Maculelê de Santo Amaro" et assura une représentation le 2 février, durant la fête de la « Padroeira de Santo Amaro », « Nossa Senhora da Purificação ».

Selon Popó, le Maculelê était pratiqué anciennement par des Noires mal.

Durant les années 60, beaucoup d'élèves de Bimba apprirent la danse du Maculelê et ont ainsi aidé à la faire connaître partout au Brésil.

Aujourd'hui, le Maculelê est incorporé a la capoeira.

Origines du Maculelê

Les origine du Maculelê sont obscures et il ya beaucoup d'histoires, théories et croyances qui clament :"c'est ainsi qu'est né le Maculelê". En voici quelques unes :

1. Durant l'esclavage au Brésil, les esclaves des plantations de cannes à sucre, se réunissaient et jouaient Maculelê comme étant un jeu ou ils pouvaient décharger toute leur haine et frustration d'être des esclaves. A cette époque, ils jouaient avec des machettes au lieu de bâtons. Les bâtons auraient été introduits bien plus tard pour des raisons de sécurité.

2. Il ya deux tribus indiennes au Brésil; l'une étant pacifique et l'autre très guerrière. La tribu guerrière attaquait régulièrement la tribu pacifique qui n'avait pas de moyens de se défendre. Un jour un garçon nommé 'Maculelê' s'empara d'une paire de bâtons et repoussa lors d'une attaque les indiens de la tribu adverse. La tribu guerrière n'attaqua plus jamais. Le jeune garçon les avait repoussé mais décéda suite à ses blessures. Sa tribu décida de l'honorer en créant une dance de combat utilisant des bâtons et l'appela : Maculelê.