Accueil arrow FAQ
Réponses aux questions les plus fréquentes
  • Il n'y en a pas. Certains ont débuté l'apprentissage de la capoeira en même temps que leur retraite ! Pour eux, bien sûr, il ne s'agit pas de se comparer avec un jeune pratiquant de 18 ans. Chacun a sa progression, qui lui est propre.

    Quant aux enfants, la pratique de la capoeira les aidera à mieux intégrer leur schéma corporel.
    Cependant, nous recommendons de les inscrire qu'à partir de l’âge de 6 ans.

  • Il n'y a pas de niveau requis pour pratiquer la capoeira.
    Nous acceptons tout élève débutant à tout moment de l'année. L'élève qui s'inscrit en cours d'année recevra des conseils d'un ou plusieurs gradés en plus de l'enseignant.

    Les élèves provenant d'autres écoles sont acceptés, mais ceux ci doivent gardés à l'esprit que l'enseignement qu'ils recevront est celui de Nação Palamres Capoeira (avec son style, codification...).

  • Le style pratiqué au sein du groupe Nação Palmares Capoeira est la "capoeira régional"

  • Les contre-indications sont celles de tout sport.

  • La capoeira peut être très bénéfique pour la santé avec une pratique adaptée. De manière générale, la capoeira va faire appel à la coordination, la souplesse, la force et l'équilibre. Selon l'âge, la pratique de la capoeira va apporter des bienfaits spécifiques.

    Chez l'enfant, elle permet le travail de la latéralisation et de la précision des gestes. Le travail à deux ou en groupe lors des entraînements permet de développer les relations sociales.

    Chez l'adolescent et le jeune adulte, la caoeira peut avoir des vertus éducatives : elle permet de canaliser la volonté et l'énergie, tout en apprenant à perdre, à gagner (le grand devient petit, le petit devient grand) et surtout à respecter ses partenaires et les règles du jeu.

    Pour les quarentenaire, elle permet un entretien physique.

    Enfin, lorsqu'on avance en âge, la pratique de la capoeira est quasiment un traitement du vieillissement neurologique et musculaire.
    Chez les personnes âgées, la pratique de la capoeira entretient l'équilibre et la masse musculaire : c'est un moyen de prévention des chutes et par la même des fractures, notamment celle du col du fémur.

  • La capoeira, comme toute activité physique, permet de brûler des calories, de développer sa masse musculaire et d'augmenter sa dépense énergétique. Ses bienfaits son bombreux.
    Cependant la pratique seule de la capoeira ne permet pas de fournir une dépense suffisante pour maigrir. Celle-ci doit être accompagnée d'une bonne hygiène de vie.
    En effet, en plus de l'activité physique, il est indispensable de corriger vos erreurs alimentaires éventuelles et d'adapter votre apport calorique à vos justes besoins énergétiques.

    Notez que la pratique du sport en général n'entraîne pas obligatoirement une perte de poids (le muscle pèse plus lourd que la graisse), mais le corps se tonifie, s'affine (on se sent mieux dans ses vêtements).
    De plus, le sport est un excellent anti-stress qui permet d'évacuer les tensions.

  • Lors des entrainements, rondes...des traumatismes concernant la face peuvent survenir : lésions au niveau des lèvres, du nez, plus rarement l'oeil ou l'oreille. Ils sont dus à des coups accidentels.

    Les traumatismes musculaires ne sont pas rares, mais se limitent souvent à des hématomes.
    Il y a peu d'entorses ou de lésions articulaires au niveau des chevilles, des genoux, des épaules, des poignets, de la main ou du cou mais elles existent.

  • Autant qu'aux hommes ! La beauté esthétique des mouvements et l'efficacité des techniques lorsqu'il s'agit de se défendre contre des adversaires réputés plus forts, font de la capoeira un art martial très apprécié des femmes.